e s s a i

26 janvier 2020

rigologie

l'orientation de l'activité globale vers un plus grand respect du cadre de vie bio-sphérique résulte de l'ensemble des interactions humaines aux plans de la pensée et des actes
 
il est impossible de la dire du seul point de vue individuel
 
ce que nous nous acharnons à faire malgré tout avec pour résultat une confusion conflictuelle paralysante
 
émettre des idées oui
 
en faire des injonctions non

 

Posté par inversion à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 janvier 2020

indécrottable

diriez-vous que la pensée est inexistante et sans effet au prétexte que sa substance est sans trace de matière et non quantifiable au plan scientifique ?

Sachez que votre réponse sera valable pour le médicament homéopathique puisque celui-ci ne contient que du sucre sans aucune trace matérielle du produit à partir duquel il est issu, aux dires de ses détracteurs

petit rappel corollaire : les hommes publics sont devenus des professionnels du mensonge au plan universel

ceci est le résultat de la dynamique humaine dont la gouvernance est hors de notre portée

aucune raison de s'en réjouir ou de s'en affliger

c'est ainsi

Posté par inversion à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2020

question de plan

au plan ordinaire de la personne, on perçoit les événements, êtres et objets, les classe selon une échelle de valeurs individuelle et élabore des actions en conséquence

au plan de l'être cosmique, on écoute comment on s'articule avec l'ensemble des entités perçues sans jugement

Posté par inversion à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2020

utopie

si l'énergie d'amour que nous concentrons sur quelques êtres, idées, objets était redéployée vers l'ensemble
la vie serait méconnaissable
la gestion des sociétés se ferait sans heurt
le cadre de vie respecté

 

Posté par inversion à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2020

maya

face au miroir

confondu avec son reflet sans matérialité

en conscience

confondue avec les trois états – veille, rêve, sommeil

discriminer ce qui voit – qui ne peut être vu – de ce qui est vu – qui ne voit pas

sortir du mental par entrée sans sortie

 

 

Posté par inversion à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 janvier 2020

organe

la conscience d'appartenir à un système vivant est le meilleur garant de sa préservation. C'est ce qui est inscrit au cœur de chacun de nos organes qui maintiennent le corps en fonctionnement. C'est aussi le secret de la préservation du cadre de vie

Posté par inversion à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2020

artifice

sans intelligence que sont les Mellon Tusk, Pong-Ping-et-ouahouah et autres devantures du même accabit  

                                                                     ou

                                                     intelligence sans artifice

                                                   transgressant les premiers

Posté par inversion à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2020

icelle

par une étreinte infiniment prégnante

faisant fi ! de son insaisissable nature

la plénitude saisit la plénitude sans échappatoire possible

avec

ô tolérance sublime

le monde pour exutoire

Posté par inversion à 11:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2020

marche

affronter le bouleversement qui se profile demanderait d'avoir conscience des mécanismes collectifs de notre fonctionnement. Ce n'est pas le cas. Nos propositions pour tenter d'y faire face sont toujours conçues dans une vision individualiste de l'existence. Et il en sera ainsi tant que l'humanité sera pensée comme une collection d'êtres séparés. Nous sommes avant tout un être collectif, voire un corps cosmique, qui fonctionne à l'image du corps humain, c.a.d. par des échanges interactifs continuels entre ses cellules que sont les êtres vivants - incluant ceux du règne végétal - et les objets matériels et célestes de notre cadre de vie au sens le plus global.

Ce ne sont pas les opinions éparses d'hommes politiques, de personnes engagées dans la protection du cadre de vie, d'initiatives d'adolescents, d'actes, de lois et autres décrets ministériels qui infléchiront la marche du monde et la détourneront d'une détérioration planétaire. Je vois plutôt toutes ces actions publiques comme des actes de détresse issus d'une urgence désordonnée.

Posté par inversion à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2020

le monde

une simulation dénaturée de notre nature vraie

Posté par inversion à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]